Se lancer en solo avec le portage salarial

Cette entrée a été publiée dans Infos et conseils, et marquée avec , le par .
se lancer en solo avec le portage salarial

solo en portage salarial


Pour se lancer en solo, il existe de multiples façons : régime auto-entrepreneur, entreprise individuelle, SASU, EIRL, profession libérale… Mais pour se lancer en solo tout en gardant les avantages du salariat, la solution la plus simple, c’est le portage salarial !

Le Portage Salarial pour se lancer en solo

Après des années de salariat vous souhaitez voler de vos propres ailes ? Vous vous dites qu’avec votre expérience, votre expertise, et votre réseau de relations professionnelles, vous pouvez raisonnablement proposer vos services en tant que consultant freelance ? Bonne idée,mais se pose alors la question du choix du statut. Régime auto-entrepreneur, entreprise individuelle, SASU, EIRL, EURL, profession libérale… ou même SARL, pour se lancer en solo, les formules sont multiples. Chacune bien évidemment a ses avantages et ses inconvénients en terme social, fiscal, administratif, patrimonial, etc. […]

Pourquoi le portage salarial ? Tout simplement parce que cette formule qui se développe en France, vous permet de facturer vos futures prestations et de transformer ces factures en revenu salarié. En d’autres termes, vous gardez toute votre liberté d’action et votre indépendance, sans les tracasseries administratives et avec la sécurité du salariat.

En pratique, le portage salarial vous simplifie les démarches pour vous lancer en solo. En effet, nul besoin de comparer entre les avantages et les inconvénients des différents statuts possibles pour commencer à facturer. Vous pouvez vous concentrer sur votre domaine d’expertise et la satisfaction de vos clients. A chaque mission que vous décrochez, un devis est émis au nom de la société de portage. Cette dernière donne du poids à votre proposition : elle peut attester formellement de son sérieux en fournissant tous les justificatifs réclamés par les services comptables de vos clients (comptes déposés, à jour des cotisations obligatoires, etc). Elle peut également formaliser un dossier déposé pour répondre à un appel d’offres public ou privé, relancer les impayés, etc.

Une fois la facture payée par votre client, la société de portage vous rémunère sous forme de salaire avec fiche de paie. Vous n’avez pas à vous soucier du calcul et du paiement des charges. Si vous devez engager des frais pour mener à bien votre mission, ils sont directement réglés par la société de portage et seront défalqués de votre salaire final avant calcul des charges.

En optant pour une activité adossée à une société de portage, vous pouvez cumuler vos missions avec des missions d’intérim, ou des missions en tant que salarié en CDD ou CDI temps partiel.

Le portage salarial vous permet ainsi de vous lancer en solo tout en conservant un statut de salarié. Une bonne manière de tester une activité potentielle tout en continuant de compléter vos droits à la retraite et en conservant le bénéfice d’une indemnisation chômage.

En contrepartie de la prise en charge du volet administratif de votre activité, la société de portage prélève un pourcentage sur les missions facturées. Vos charges sont payées en temps et en heure quand vous travaillez. Si vous souhaitez lever le pied, le salaire final s’ajuste et vous ne payez que les charges correspondantes.

Lire aussi : Le guide du Portage Salarial

 

2 réflexions au sujet de « Se lancer en solo avec le portage salarial »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *