Les traducteurs / interprètes en portage salarial

Cette entrée a été publiée dans Métiers du portage salarial le par .

Les spécialistes de la traduction et de l’interprétariat exercent un métier où les donneurs d’ordre sont très divers.
Les prestations peuvent donc être ponctuelles ce qui oblige à une grande souplesse de facturation.

  Un contrat, un discours, une notice technique, un rapport … le traducteur / interprète professionnel exerce son art dans un nombre de cas importants et très divers. Ces situations sont aussi bien déclenchées par des grosses entreprises, que des TPE/PME ou des administrations. Souvent, les besoins en traduction sont très ponctuels, de quelques heures à quelques jours, ce qui généralise le recours à un professionnel externe à l’entreprise donc en freelance.

  Pour un indépendant, les missions correspondantes étant de courtes durées, elles génèrent une somme conséquente de « paperasse ». Les émissions de devis, contrats et de factures, associées aux éventuels frais de déplacement (hébergement, restauration, train, avion), les relances des paiements, la tenue d’une comptabilité, les déclarations aux divers organismes… toutes ces activités chronophages viennent empiéter sur le temps dédié à la traduction et à la prospection de nouvelles missions.

  Pour dégager du temps productif, le statut du portage salarial est une bonne solution.

 

Traduction et portage salarial

  Le système du portage salarial est particulièrement bien adapté au métier de traducteur / interprète puisqu’il permet dans un premier lieu de se tester puis ensuite le cas échéant d’exercer l’activité à temps plein ou à temps choisi, sans avoir à se soucier des tâches administratives. A chaque mission, le traducteur facture ses prestations via la plateforme de portage salarial. Ces factures sont ensuite transformées en revenus salariés pour plus de simplicité et de sécurité.

  L’autre avantage du portage salarial tient au fait que le traducteur indépendant peut accéder à la manne ouverte par les marchés soumis à appel d’offres émanant principalement des administrations. La société de portage fournit en effet dans ce cas les pièces administratives règlementaires mais aussi le poids et la crédibilité financière, à l’identique d’un gros cabinet de traduction.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *